Cette autre moi que je ne connaissais pas...

10:57

Article un petit peu different aujourd'hui, peut m'importe combien cet article fera de vues parce que je l'écrit pour moi, un peu comme un journal, pour avoir tout ça d'écrit...

Je sais que j'ai changé, je sais même exactement quand j'ai changé, j'ai commencé à découvrir cette autre moi cet été. 
J'ai toujours pensé que jamais je n'arriverais à vivre seule, à partir de chez moi et surtout à quitter ma maman, quand il a fallut décider de mon orientation ça a été très difficile de choisir. Il y avait cet IUT à 2h de la maison auquel j'avais eu un réel coup de coeur, et puis celui de Nancy à 1h de la maison donc près de chez moi, mais lequel mettre en premier ?
Je ne regrette absolument pas le choix que j'ai fait de mettre Nancy en premier, parce que je sais qu'à ce moment là du choix je ne me sentais pas du tout capable de partir "si loin" parce qu'en soit 2h pour certaines personnes ce n'est pas loin du tout, pour moi ça l'était. 
Et puis il y a eu cet été, cet été que j'appréhendais beaucoup, mon premier job d'été, dans un endroit où je ne connaissais absolument personne, un endroit que je ne connaissais à peine réellement. La première fois que j'avais vraiment une responsabilité, devoir me lever le matin, ne pas être en retard, devoir suivre des règles, et surtout devoir me débrouiller toute seule. Et puis étonnamment tout c'est très bien passé, je me suis très bien adaptée à cet environnement, je n'ai pas eu de mal à me faire des amis, et surtout je n'ai pas eu de mal à devoir me débrouiller seule. J'avais donc moins peur de partir en septembre, parce oui j'était réellement angoissée de partir de chez moi à la rentrée, me retrouver seule dans mon appartement, pour moi je pensais jamais pouvoir y arriver. 
Fin Aout j'ai emménagé dans mon appartement, l'appartement parfait, je pense que ça y fait beaucoup aussi, je ne pense pas que j'aurais pu trouver un meilleur appartement. Et puis est arrivé ce dimanche soir où je me suis retrouvée pour la première fois seule dedans, ce dimanche soir où j'ai beaucoup pleuré d'être seule, de vouloir rentrer, retrouver mon vrai chez moi, à me dire que je ne pourrai jamais y arriver. Cette nuit là j'ai passé la pire nuit de ma vie, chaque petits bruits me réveillaient, et puis la nuit d'après j'ai mieux dormi, la nuit d'après encore mieux , jusqu'à dormir comme un vrai bébé ! Et maintenant c'est chez moi, dans ma maison, là où j'ai toujours bien dormi pendant 13 ans que je dors mal, qui l'aurait cru ?! 
Aujourd'hui je me sens capable de partir n'importe où, j'ai même l'envie de partir encore plus loin, parce que je me suis enfin rendue compte que je peux vivre seule, dans un autre endroit que ma maison, que je sais m'adapter à des situations inconnues ! 
Je sais que certaines personnes ont hâte de voir arriver le vendredi pour rentrer chez eux, et ont le cafard le dimanche soir quand il faut retourner à la vie étudiante. Moi c'est un peu different, oui je suis contente de rentrer le vendredi soir, mais le dimanche soir j'ai hâte de retrouver mon appart' et ma petite routine de vie étudiante !
Si on m'avait dit, rien qu'il y a 5 mois, que je me sentirais si bien, que j'arriverais à vivre sans ma maman, à vivre si bien dans un autre endroit que ma maison, jamais je n'y aurais cru. Je suis très fière de moi et d'avoir rencontré cette autre moi que je ne connaissais pas. 



(Et maman, ne pleure pas en lisant tout ça, en te disant que j'ai vraiment grandit trop vite, parce que je sais que tu en serais capable !) 


Tu pourrais aussi aimer

6 commentaires

  1. Je suis super contente que tu réagisses de cette façon. Je ne me faisais aucun soucis te concernant au sujet de ton adaptation, car comme je te connais tu t'adaptes à toutes les situations. bisous de ta mamie

    RépondreSupprimer
  2. C'est beau d'assister à la naissance d'une jeune femme ! Tu reliras cet article avec beaucoup de tendresse dans quelques années je pense !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu pour cette raison que j'ai écrit cette article, pour pouvoir le relire dans quelques année !

      Supprimer
  3. Je ne suis pas ta maman, juste ta marraine mais j'ai versé ma p'tite larme. A quand un premier roman??? Je me faisais pas de soucis pour toi. Gros bisous

    RépondreSupprimer
  4. Un très bel article, touchant et attachant. Je pense, et j'espère, qu'aujourd'hui tu t'es habituée à tout ces changements. En tout cas ton histoire prouve qu'encore une fois c'est lorsque l'on a peur que l'on fait les plus belles découvertes.
    Bisous,
    Pêche
    https://pecheneglantine.fr

    RépondreSupprimer

Donnez moi votre avis, ne soyez pas timide !

Google+ Badge